header rouge

Les cellules d’informations

CIV & CIL

Cellules d'information Lait et Viandes (www.celluleinfolait.be ; www.celluleinfoviandes.be)

Il s'agit de 2 nouvelles plateformes internet qui ont été créées, en avril 2016, pour centraliser toutes les informations objectives sur ces sujets qui font très souvent l'objet de controverses et d'inquiétudes sociétales. Les informations publiées sont le fruit de la concertation entre les scientifiques de toutes les disciplines concernées, aussi bien humaines qu'animales : médecine, alimentation, bien-être, environnement, sécurité alimentaire,...

Aujourd’hui, l’alimentation est très souvent victime d’effet de mode, de nouvelles façons de consommer. Produits sans gluten, régime végétalien, frugivore, hyper protéinés,… Les exemples ne manquent pas et sont parfois relayés à tort sur la toile ainsi que dans les médias.

Avec les 2 nouvelles plateformes CIV et CIL, nous avons voulu offrir la possibilité au consommateur de trouver de l’information neutre et juste pour mieux consommer au quotidien en préservant sa santé.

Cette collecte d’information est le fruit d’une mise en réseau entre les observateurs et experts des métiers, mais aussi le monde scientifique et institutionnel.

Quatre thèmes y sont d’ores et déjà abordés : 

  • la nutrition et la santé humaine
  • l’impact sur l’environnement 
  • le bien-être et la santé des animaux
  • la qualité et la traçabilité 

De façon ponctuelle les cellules d’information lait et viande sont contactées pour fournir des chiffres et statistiques sur la consommation et le statut de la filière laitière et bovine.

Un important travail de communication et de visibilité de la part des cellules est toujours nécessaire pour parvenir à toucher toutes les sphères de la société de consommation et pour devenir une référence d'information pour le secteur de la presse...

Gaspillage alimentaire

En octobre 2016, une vaste enquête sur le gaspillage alimentaire dans le secteur de la production agricole, de la transformation et de la commercialisation à la ferme a été lancée en Wallonie.

Cette enquête à destination des producteurs et agriculteurs-transformateurs wallons a pour objectif de caractériser et évaluer le gaspillage alimentaire par secteur de production agricole.

Le « gaspillage alimentaire » concerne les denrées alimentaires perdues pour l’alimentation humaine au cours de la chaîne d’approvisionnement, à l’exception des denrées réaffectées à la production d’énergie, d’engrais, d’aliments pour animaux ou autoconsommées. L’évaluation du gaspillage portera donc sur la production primaire et les produits transformés à la ferme ou par les artisans.

A l’issue de l’enquête, l’analyse du gaspillage sera effectuée par catégorie de produits invendus ou excédentaires et selon le mode de commercialisation. Divers éléments tels l’étape de la production concernée et les causes identifiées du gaspillage seront également précisés. Toutes les situations sont envisagées : production non récoltée en champ, problèmes techniques de stockage, de transport ou de conservation, mauvaise gestion des stocks ou date limite de consommation dépassée. Une estimation des invendus lors des marchés et des criées, ou en vente directe, est également attendue. La redistribution des invendus grâce à un support logistique selon les moyens de transport disponibles sera analysée.

Le rôle que les agriculteurs jouent déjà en sensibilisant les consommateurs, par la mise en place de solutions ponctuelles et de mesures préventives « anti-gaspi », sera également mis en évidence. Une liste de bonnes pratiques et un répertoire des moyens de prévention pour lutter contre le gaspillage alimentaire seront dressés. Des solutions à développer telles que la revalorisation des productions via le don ou la transformation, ou encore des initiatives citoyennes (récoltes solidaires, glanage), seront analysées en concertation avec les agriculteurs des secteurs concernés.

Simplification administrative

L’enquête sur la charge administrative a été menée à l’initiative du Collège des Producteurs qui a collaboré étroitement avec les services administratifs de l’agriculture (services centraux et extérieurs de la DG03), les organisations professionnelles agricoles membres du Collège (Bauernbund, FUGEA, FWA) et avec le service de simplification administrative e-WBS (Wallonie-Bruxelles Simplifions).

Entre mai et juin 2016, près de 1 000 producteurs wallons (soit 10% de la population agricole wallonne) ont exprimé leurs attentes concrètes en matière de simplification administrative. Sur quelles priorités de travail souhaitent-ils des actions de l’administration? Quelles propositions émettent-ils pour simplifier les choses?

L’objectif de cette étude est en effet de sensibiliser le monde politique et de donner l’avis des usagers sur les orientations des actions de simplification à mener à l’avenir.

 

 

Adresse

Avenue Comte de Smet de Nayer, 14
boîte 3 - 5000 Namur
Bureaux au 3iéme étage
081/24 04 30
info.socopro@collegedesproducteurs.be